» VIVID COLOR: Les couleurs saturées
Imprimer  Imprimer


mardi 11 septembre 2018

 

Si l'éclairage ne peut vous garantir à lui seul le succés de votre commerce, il participe grandement à la réussite de vos objectifs !

 


 

Nous avions déjà évoqué dans un précédent article les notions de rendu de couleur IRC, de placement par rapport à la ligne BBL (Black body locus), et l'intérêt de ces notions pour éclairer et mettre en valeur les marchandises dans un commerce. La nouvelle génération de LED Citizen VIVID COLOR va encore plus loin en proposant un éclairage avec un IRC très élevé (95), un placement sous la ligne Black Body Locus et une saturation des couleurs très importante.

 

 

 

Qu'est ce que la saturation des couleurs ?

 

Une couleur saturée est vive, et parait éclatante, a contrario si une couleur n'est pas saturée elle parait terne. C'est le cas avec la plupart des éclairages LED équipant les commerces aujourd'hui. cela explique que bien souvent tous les produits semblent avoir des couleurs uniformes et l'ensemble manque de piquant. Depuis quelques temps déjà les fabricants d'écrans et de téléviseurs ont bien compris que la saturation des couleurs rendaient les images plus belles et plus profondes et du reste la différence est nette. Faites en l'expérience en vous rendant chez un marchand de téléviseurs, vous ressentirez immédiatement de quelle notion nous parlons ici.

 

 

Historique sur la technologie LED

 

A l'apparition des premières LED, on se rendait bien compte que la lumière manquait de puissance et modifiait beaucoup les couleurs des objets éclairés.

 

La première bataille des fabricants de LED à été d'augmenter la puissance et le rendement lumen/watt des leds. Ce combat semble aujourd'hui derriere nous car les LED sont maintenant suffisament performante pour remplacer toutes les autres technologies existant sur le marché.

 

Le second point,  le rendu de couleur est lui aussi maitrisé puisque qu'on trouve très facilement des éclairages LED ayant un indice de rendu de couleur supérieur à 80 (IRC80) ce qui est le grand standard aujourd'hui. La tendance pour les éclairages des commerces de détail est d'utiliser des LED ayant un IRC90. Pour les plus éxigeants on utilera des LEDs ayant un IRC proche de 100 ( IRC95, IRC97, IRC98). Nous rappellons ici que le calcul de L'IRC n'est généralement fait que sur les couleurs de R1 à R8. La valeur de R9  étant quand à elle généralement précisées à part et les autres rarement renseignées.

 

 

 

On a vu dans un précédent article que le rendu de couleur n'est pas suffisant pour sublimer les couleurs, en fait la valeur de l'IRC ne traduit que la faculté d'une source lumineuse à ne pas déformer les couleurs.

 

 

Le troisieme point important est la notion de placement par rapport à la courbe BBL (Black Body Locus ou Black Body Line) qui à permis de rendre les couleurs plus éclatantes. Le fait d'être placé sous cette ligne améliore grandement les contrastes des couleurs et les fait paraître plus vives. Depuis quelques années les grands fabricants de LED proposent des LEDs Below BBL (B.BBL) pour améliorer la perception des couleurs des marchandises exposées dans les commerces. Cette technologie s'appelle "Style" chez Osram, "Crispwhite" chez Philips, "B.BBL" chez Citizen.

 

 

 

Et la saturation des couleurs dans tout ça ?

 

Et bien, c'est ce qui fera la différence dans les années à venir. Peu de fabricants en parlent, car ils ne maitrisent pas encore cette technologie. C'est pourtant ce qui permet de mesurer la faculté d'une source lumineuse à sublimer les couleurs et à donner de la profondeur et du contraste à votre éclairage. Pour répondre à ce besoin le fabricant Japonais Citizen à mis au point la technologie "VIVID". Nous utilisons la série "VIVID Brillant" particulièrement adaptée à la vente en commerce de détail

 

VIVID Brillant by Citizen:

 

Les applications dans lesquelles la lumière est utilisée pour rendre un objet illuminé plus beau sont courantes dans le monde de la vente au détail. La couleur est en effet la première chose que l'on perçoit quand on regarde un objet et on connait bien l'importance de "la première impression".

 

Citizen à développé la série Vivid afin de rendre les couleurs originales des objets éclairés plus vives et éclatantes grâce à l'amélioration de la chrominance notemment des rouges et des verts traditionnellement faibles. Les couleurs sont parfaitement saturées et semble éclatante ce qui est evidemment propice à la vente.

 

Les caractéristiques principales sont un IRC très élevé (IRC95) un placement sous la Black Body Locus (BBL), Step MACADAM : 3

 

 

Maintenant interressons nous à la saturation des couleurs :

 

Nous allons tout d'abord comparer les performances de LED standard IRC80 aux LED série VIVID Brillant 

 

 

Les couleurs sont classées en 15 secteurs (C1 à C15) qui couvrent le spectre des couleurs visibles pour l'oeil humain.  On mesure par une formule dont nous vous ferons grâce ici pour ne vous présenté que les résultats en forme de diagramme. Le niveau de saturation des couleurs est représenté sur une échelle de - 10 à + 10 ( au dessus ( -9 à + 6 puisque toutes les valeurs sont comprises entre ces deux valeurs). A gauche les résultats pour une LED CRI>80 3000°K (blanc chaud), naturellement les couleurs prochent du jaune et ocre ( secteurs C8, C9 et C10) sont saturées, Les secteur C2 et C3 plutôt dans les violets ne sont pas en reste non plus par contre tous les autres secteurs sont quasiment en dessous de 0. Cela traduit l'impression qu'on à en regardant un magasin éclairer avec ce type de LED, tout est affadi, ne sont sublimées que les couleurs tendant vers le jaune ainsi que les violets.

 

Pour grossir le trait, si vous éclairez un rayon fruits et légumes avec ce type d'éclairage, ne ressortirons que les bananes et les aubergines, les tomates, les fraises, les poireaux paraitront fades ( oui nous exagérons, mais pas tant que ça, et ça permet de comprendre)

 

En revanche en regardant le diagramme de droite, on constate que l'ensemble des secteurs C1 à C15 sont positifs, mêmes les couleurs reconnues compliquées à mettre en valeur ( les rouges et les verts ) sont très largement positifs. Résultat toutes les nuances de couleur des objets ou marchandises éclairées seront mises en valeur.  C'est particulierement bénéfique pour les commerces présentant des marchandises aux teintes vives et variées. ( Vetements, fruits et légumes, poissons, bijoux ...).

 

Notre objectif ici n'est pas de descendre tout ce qui existait jusqu'à présent mais de vous présenter ce que les nouvelles technologies peuvent vous apporter de plus pour vendre encore mieux vos marchandises colorées. De plus le probleme ne vient pas forcement des LED mais souvent de l'utilisation qu'on en fait. Utilisons le bon produit au bon endroit et tout sera parfait.

 

 

Regardons maintenant le test de saturation de couleur sur les LED High CRI ( 90 et 97)

 

 

Les LED CRI>90 présentent des résultats meilleurs que les LED standards. On constate encore un déficit de saturation principalement dans les rouges et les verts mais elles peuvent malgré tout être utilisées dans beaucoup d'applications commerciales. Choisir des LED B.BBL en CRI>90 permettra de compenser en parti le déficit de saturation de couleur et de rendre attrayantes les marchandises exposées.

 

Les LED CRI>97 sont quand à elles beaucoup plus équilibrées et proposent la plupart des teintes avec des saturations relativement neutre. C'est interressant pour l'éclairage des musées, qui veulent présenter leur oeuvres sous une lumière la plus naturelle possible.

 

 

Inconvénient des LED VIVID 

 

Jusqu'ici nous avons présenté cette solution technique en mettant en avant tous  les cotés plutôt positifs mais malgré tout la critique permet de faire avancer le débat aussi ne nous génons pas. Nous avons donc fouillé dans les documentations techniques constructeurs à la recherche du maillon faible et en fait nous n'avons qu'un petit bémol à apporter. Celui concerne la puissance lumineuse ou dit autrement le rendement lumen/watt de ces systèmes.

 

En effet enrichir le spectre lumineux des LEDs équivaux à rajouter des couches de phosphores sur les LEDs pour servir de filtre. Evidemment cela à un impact direct sur le flux lumineux et Il faut donc en tenir compte lors de l'implantation dans un commerce.

 

Pour pondérer ce défaut, il faut tout de même rappeler que ces LED ont quand même un rendement de 88 lumens/watt pour le blanc chaud et 92 lumens/watt pour le blanc neutre. En comparaison de l'halogène à 15 lumens/watt ou de la fluorescence à 50 lumens/watt on reste tout de même à un niveau de performance très élevé.

 


 

En conclusion, il convient de bien faire le point sur ce que vous devez mettre en valeur avant de choisir vos luminaires. Les seuls critères de puissances lumineuses, teintes, et IRC ne sont plus suffisantes pour vous assurer que vous choisissez bien le bon produit. Expliquez nous ce que vous vendez et le résultat que vous recherchez pour que nous puissions vous indiquer les options qui s'offrent à vous.

 

Comme d'habitude nos conseillers sauront vous éclairer au 01 34 33 00 00

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris